L’Aromathérapie

Dans: Aromathérapie Sur: vendredi, janvier 30, 2015

L’Aromathérapie  est l'utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles). Cela la différencie de la phytothérapie qui fait usage de l'ensemble des éléments d'une plante. Le terme " Aromathérapie " est créé par un pharmacien français, René-Maurice Gattefossé (né en 1881 à Montchat, quartier de Lyon - décédé en 1950 à Casablanca).

La création de ce néologisme date de la parution de l’ouvrage Aromathérapie - Les Huiles essentielles - hormones végétales, en 1937. En réalité, la trouvaille est légèrement antérieure : une étude dans le fonds d’archives Gattefossé a permis de préciser cette question. En effet, dans le premier manuscrit préparatoire, daté février 1935, le terme n’apparaît pas encore. Sa première occurrence « publique » date du numéro de décembre 1935 de la Parfumerie Moderne. « Aromathérapie » nomme alors une rubrique dans laquelle Gattefossé publie, tout au long de l’année 1936, des extraits remaniés de ce manuscrit encore inédit. « Aromathérapie » donne ensuite logiquement son nom à l’ouvrage de synthèse paru l’année suivante. Dans un manuscrit préparatoire à la deuxième édition de l’Aromathérapie, rédigé en 1944, Gattefossé revient sur cette histoire et explique qu’il a d’abord pensé parler de « thymothérapie », « thymo » signifiant en grec ancien « parfum ». Par peur des confusions possibles avec le mot « thym », il a préféré utiliser le mot latin « aroma ».

Les huiles essentielles ne contiennent pas de corps gras comme les huiles végétales obtenues par la pression à froid (huile de tournesol, de maïs, d'amande douce, etc.). Il s'agit de la sécrétion naturelle élaborée par le végétal et contenue dans les cellules de la plante, soit dans les fleurs, les feuilles, la tige, l'écorce ou toute autre partie de la plante.

L'huile essentielle est obtenue par la distillation de la plante à la vapeur d'eau (sauf les huiles essentielles des hespéridés : citron, orange, etc -  extraction par expression à froid) dont la composition est très complexe: Terpènes, aldhéhydes, cétones, phénols, lactones, esters, ect. Très volatiles, les huiles essentielles sont solubles dans l'huile et dans l'alcool, mais pas dans l'eau.

Les huiles essentielles possédent de differentes propriétés thérapeutiques: analgésiques (Camomille, Pin, Lavande, Menthe), Tonifiantes (Menthe, Poivre noir, Romarin, Bois de santal, Sauge), calmantes (Camomille, Myrrhe, Orange), anti-inflammatoires (Citron,Encens,Géranium), cicatrisantes (Eucalyptus, Lavande, Romarin), ect.., mais ells sont plus utilisées en parfumerie et surtout en cosmétologie aromatique. On peut utiliser les huiles essentielles par voie atmosphérique à l’aide d’un diffuseur, par voie orale obligatoirement sous préscription médicale et plus fréquement par voie cutanée en synergie de préférence (mélange de quelques HE) pour massage ou friction sur une partie ou l’ensemble du corps. Du coup appliquer les huiles essentielles pure sur la peau peut être très dangereux, une raison pour la quelle elles doivent être très fortement diluées dans un support comme une huile végétale. Cela ne peut que renforcer les effets thérapeutiques, comme les propiétés bénéfiques des huiles végétales sont nombreuses et connues depuis l'antiquité. Elles nourrissent, protègent et hydratent la peau. Elles s'utilisent comme une crème de soin et ne sont pas toxiques, elles ne possèdent aucun conservateur chimique et sont beaucoup plus économiques. Contrairement aux crèmes hydratantes, les huiles végétales n'apportent pas d'eau à la peau mais forment une couche grasse qui empêche l'eau contenue dans la peau de s'évaporer. Elles préservent le film hydro-lipidique de la peau qui constitue une barrière défensive naturelle. Enfin, il faut signaler que tout produit contenant des huiles essentielles est déconseillé chez la femme enceinte ou allaitante.

Les Derniers Articles Bien-être